Mardi 24 janvierFair:Party #7 : SOPHIE MAURIN + LAURA CAHEN + O

19h
PLACEMENT LIBRE DEBOUT
Gratuit

Trois concerts Pop Rock
Fair : party #7

SOIRÉE GRATUITE SUR INVITATION
Retirez votre invitation en cliquant ici : https://goo.gl/oNupMl . Entrée prioritaire aux personnes munies d’une invitation jusqu’à 20h ; passé ce délai, la soirée est en entrée libre (dans la limite des places disponibles).

avec

SOPHIE MAURIN (Fair 2014)
En perpétuel mouvement, la musique de Sophie Maurin donne l’impression de se créer en même temps qu’elle s’écoute. Un tour de force pour cette pianiste et architecte de formation, dont les chansons « localisées » sont truffées de réminiscences littéraires (Pérec, Prévert, Ghérasim Luca) et géographiques (liées à ses récents voyages). Après un premier disque salué par la critique (4F Télérama, Coup de Cœur Charles Cros, Prix Francos Adami…) et une tournée d’une centaine de dates qui l’a conduite jusqu’en Amérique latine et en Asie, elle finalise actuellement son prochain album entre Paris et Melbourne. www.sophiemaurin.fr

LAURA CAHEN (Fair 2013)
Après avoir publié deux EP, été Lauréate du FAIR en 2013, sélectionnée aux Inouïs du Printemps de Bourges et donné plus de 130 concerts, Laura Cahen sort un attendu 1er album le 24 février 2017. Produite par Samy Osta (La Femme, Feu ! Chatterton, Juniore…), elle appartient à cette génération d’artiste qui réinvente en français une pop indé élégante dans la lignée des Bashung, Gainsbourg et autres Biolay. Laura Cahen s’est construit un univers singulier, immense, en clair obscur, d’une mélancolie heureuse, habitée de sa voix gracile qui se rappelle de Barbara. www.lauracahen.com

O (Fair 2016)
Des années durant, Olivier Marguerit fut considéré comme le meilleur sideman de la pop à Paris. Littéralement « le meilleur type sur le côté ». Multi- instrumentiste, diplômé de l’American School of Modern Music, il était celui qui – de Syd Matters à Mina Tindle en passant par Chicros et Thousand – mettait les autres en valeur, et qui le faisait mieux que personne. Avec lui, ils se révélaient, prenaient de l’ampleur, atteignaient un niveau qu’ils n’avaient encore jamais atteint. Olivier se démultipliait, au propre comme au figuré. Et puis un jour Olivier a décidé de se mettre au centre. Il y eut deux vinyles, sortis confidentiellement sous le nom de O (Ohm part 1 et Ohm part 2). Un O comme un cercle tracé autour de lui, autant pour s’isoler que pour inviter. Un O comme le son le plus musical et universel qui soit. www.oohmmusic.com

Une soirée présentée par le Café de la Danse en partenariat avec le FAIR.
Ouverture des portes à 19h. Début des concerts à 19h30.



PARTAGEZ


UNE AURORE SE LÈVE
COLLECTIF MEDZ BAZAR