Jeudi 13 octobreFESTIVAL DON QUIJOTE : La Celestina

20h30
17€/22€

Comagnie Atalaya : LA CELESTINA
de Fernando de Rojas

Langue : espagnol non sur-titré
Durée : 1h45

 

Ce texte écrit vers 1499 sous le règne des Rois Catholiques, marque le début du Siècle d’Or du théâtre espagnol et de la tragicomédie qui a influencé le théâtre européen de l’époque. Si El Quijote est la première œuvre d’importance littéraire en  Espagne, la Celestina est le personnage féminin le plus marquant de la littérature espagnole.

C’est le récit du jeune noble Calixte tombé fou amoureux de Mélibée qui repousse ses avances. Sur les conseils de ses serviteurs il fait appel à la vieille entremetteuse Celestina pour parvenir à ses fins, et lui accorde une récompense qu’elle refusera de partager, ce qui sera la cause d’une succession de conflits et d’évènements tragiques.

Cette œuvre décrit des relations sociales et de classes dominées par l’argent et le sexe, mais libérées de morale religieuse où les personnages vivent intensément  leurs désirs. A toutes les époques d’oppression telles que l’Inquisition et le franquisme, cette pièce fut accusée d’athéisme, de nihilisme et de matérialisme, ce qui témoigne de sa modernité.

La Celestina adaptée par la compagnie andalouse Atalaya est caractérisée par l’expressionisme et le grotesque comme révélateurs de la cruauté de la condition humaine. 

 

Distribution

Mise en scène : Ricardo Iniesta
Assistante à la mise en scène : Sario Téllez
Interprétation : Carmen Gallardo, Raúl Vera, Silvia Garzón, Mauel Asensio, Jéronimo Arenal, Maria Sanz, Maria Delgado
Production : Atalaya TNT Centro Internacional de Investigación Teatral

 

Réservations

par téléphone : 01 48 28 79 90
sur internet : www.festivaldonquijote.fr
par mail : festival@zorongo.com

 

Une soirée présentée par l’Association Zorongo en partenariat avec le Ministerio de Cultura et la Junta de Andalucía.
Ouverture des portes à 20h. Début de la représentation à 20h30.



PARTAGEZ


DUA LIPA
FESTIVAL DON QUIJOTE #25 : Juana, la reina que no quiso reinar