Samedi 24 marsLES ESCROCS + NANS VINCENT

19h30
PLACEMENT LIBRE ASSIS-DEBOUT
20€

LES ESCROCS

À l’époque où chacun et chacune, jeunes et vieux se retrouvent dans l’habit de « SUPER-HÉROS », le nouvel album des ESCROCS est de fait, tout aussi témoin que dénonciateur des maux de notre société. Il ne manque pas de piquant, donne le ton en ouvrant le « bal » avec un éventail dynamique de tableaux cocasses de notre monde d’aujourd’hui. Toujours décalé et affûté pour en découdre, le trio vous souhaite la bienvenue d’emblée dans l’écriture à la fois polissonne et subtile de leur style faussement désinvolte !

L’album s’ouvre avec « Kalou », titre et symbole en forme de clin d’œil à « ASSEDIC », comme si nous retrouvions les héros de ce titre emblématique, de retour en métropole après quelques temps passés à se la « couler douce » dans les îles. S’ils n’ont rien perdu de leur humour corrosif et de leur regard plein d’acuité sur la société de surconsommation qui les entoure (« Super-Héros » / « Tout est gratuit »), le ton « du collectif nouveau » est aussi plus lucide sur le temps présent « Sniper » ou empreint d’une nostalgie assumée « Ça sent l’accordéon ». Le trio confi rme qu’il reste expert dans la radiographie du quotidien et de ses travers « Délit de faciès », qu’il n’a pas son pareil pour dresser en deux rimes et trois mouvements, le portrait de personnages aussi touchants qu’attachants « L’ours bipolaire/ Le rythme dans la peau / Tôt le matin ». À savourer en guise de dessert, un « Space cake » bienveillant et coloré ! Coté musique, ces dynamiteurs de la chanson française, portés par une réalisation soignée, visitent avec toujours autant d’aisance de nombreux styles (Juke box mondial) et offrent un album au groove et au charme incoercibles.

La génèse
En se reformant il y a deux ans pour une série de concerts, le trio original des Escrocs n’a pas seulement renoué avec enthousiasme avec la scène. La formation a également retrouvé le chemin de la création et composé une quinzaine de titres inédits, qui ont donné naissance à un nouvel album. Pour ces retrouvailles en studio, les Escrocs ont travaillé de manière collective. La plupart de leurs nouveaux titres sont signés par Eric Toulis et Hervé Koury, mais aussi par Didier Morel. Pour la production, les trois musiciens ont été rejoints par Vincent Bruley (ingé son) et Jean-Philippe Fanfan (batterie), leurs complices d’ « Assedic » et de leurs premiers albums. Coté mixage, le groupe s’est entouré de MAZ, l’ingé-son qui a mixé les premiers albums de Benabar ou d’Olivia Ruiz.

https://www.facebook.com/lesescrocschansons/

Première partie : NANS VINCENT

J’écrivais des chansons et voulais faire de l’électro.
Quelque chose entre Zazie et Prodigy.
En bref, du texte et de quoi danser.
L’album « Ça va mieux, Merci. » ; c’est ça
Déjà 2 ans et 100 concerts qu’on fait « ça ».
(Je dis « on » parce qu’on est deux sur scène.)

Une soirée présentée par PBox Productions.
Ouverture des portes à 19h30, début des concerts vers 20h.



PARTAGEZ


KIMBEROSE + CÉCILE BROOKS
FINDLAY + RONI ATLER - Festival Les Femmes s'en Mêlent