FESTIVAL ELDORADO

JEUDI 15 SEPTEMBRE | Garage Rock | Event Facebook

Bombay (V2 Rds / NL). Les trois musiciens de la Hague et d’Amsterdam en ont surpris plus d’un avec leur propre vision de la musique indé dans la tradition des Yeah Yeah Yeahs, The Kills et Death From Above 1979. Après avoir éclusé les scènes émergentes des meilleurs festivals mondiaux (SXSW, The Great Escape), le trio néerlandais revient à Paris et promet un live surpuissant pour l’ouverture du Eldorado Music Festival !

Feels (Castle Face Rds / US). Les californiens Feels débarquent en force dans la scène garage avec un premier album éponyme produit par Ty Segall lui-même et signé sur le label de Thee Oh Sees. Menés par la multi-instrumentaliste Laena Geronimo et le guitariste Shannon Lay, le quatuor nous fera l’honneur de jouer pour la prochaine fois à Paris, en exclusivité au Café de la Danse.

Fantomes (Fr) mélange guitare, clavier, batterie et chant. Influencés par des groupes inspirants tels que Tweek Bird, Wand ou encore Foxygen, Mus (batteur de Bagarre) et Paul nostalgiques du rock des années 90, nous emmènent dans leur univers à la recherche du soleil perdu.

SAMEDI 17 SEPTEMBRE | Cold Wave Rock |

The Soft Moon (Captured Tracks – Us/It). Les sons sombres et étouffés que Luis Vasquez a créés il y a quelques années dans son petit appartement d’Oakland commencent à faire parler de lui, et en 2010 sort son 1er album éponyme, sur Captured Tracks, qui sera acclamé par la critique. La chronique de Pitchfork (album noté 8.1) déclare que Luis Vasquez aka The Soft Moon fait de l’oubli une perspective alléchante.

Rendez-Vous (Avant! – Fr). « Il y a deux ans, les Rendez-Vous prenaient toute la racaille néo-corbac et post-EBM de court avec un premier EP titanesque qui leur a valu d’être invité à une de nos premières soirées » Noisey

MERCREDI 21 SEPTEMBRE | Post Punk Rock |

Eagulls (Partisan Rds / Uk). Ullages, le second album d’Eagulls convoque tour à tour la scintillante opulence des Cocteau Twins et la majesté mélancolique des Cure à leur plus belle époque. Il est donc inutile de vous préciser que le concert du quintette post-punk de Leeds au Café de la Danse le 21 septembre est une magnifique promesse à laquelle on a envie de croire sur parole.

Last Night (Fr). Si la nuit dernière était un groupe, elle serait sombre et violente, constellée de tessons de bouteilles, avec un gros trou noir sur la fin. Last Night, c’est 4 types qui ne rigolent pas, survivants miraculeux des pires gangs de Paris (Fix-it, Jetsex, et ces putains de Cavaliers).

JEUDI 22 SEPTEMBRE | Indie Rock |

Birth of Joy (SPV GmbH / Nl). Entre vintage et moderne, ce trio emprunte aux dernières décennies musicales ce qu’il y a de mieux. Leurs compositions psyché très 60’s/70’s, assaisonnées d’influences stoner, blues et rock’n’roll sont l’emprunte d’influences marquées : quand on les écoute, on pense forcément à The Doors, Pink Floyd ou encore Queens Of The Stone Age.

Bosco Rogers (Bleepmachine / Uk/Fr) Citant des influences comme The Monks, Suicide, The Gories ou les B-52s, les frangins Bosco sont l’antidote aux banalités défraichies, à l’introspection soporifique et aux poseurs insipides.

Gloria (Howlin Banana Rds / Fr) En parallèle de ses basses oeuvres pour feu slow joe, kid victrola a rassemblé des hommes et des femmes dans un manoir breton, pour tenter de percer le mystere de la pop music chantée par les filles.